Education populaire

Nous vivons une période de transition où la complexité des problématiques nous dépassent parfois. Nos actions nous semblent insignifiantes. Il arrive alors de nous faire charmer par des simplifications, et notamment sur le sujet complexe de la production alimentaire. Pourtant il est plus que jamais nécessaire de choisir les bonnes directions individuellement et collectivement.

En effet, l’agriculture ne fait plus partie de notre éducation générale ni de notre éducation populaire. Je vous propose des animations et formations à-la-carte, avec comme ligne directrice non pas des recettes toutes faites mais des manières de réfléchir. Des suggestions d’animations :

  • sur une (ou plusieurs) journée : enseignement des bases de l‘agronomie et de science des sols, réflexion par groupes sur l’application de ces bases sur des contextes choisis.

  • balade-lecture de paysages agricoles, où l'on pourra lire le passé et le présent de l'interaction de l'homme avec son environnement, et imaginer ensemble un futur durable.

  • animations de débats multi-acteurs sur les grands enjeux de l’utilisation des sols et de comment définir des objectifs communs.